Stéphane Beaume a publié un article dans la Revue Droit et Santé n°90 paru ce mois-ci. Il traite de la question de la représentativité de la profession en ostéopathie et soulève la question de la non-transparence des critères retenus par le ministère. Ces derniers pourraient à terme pénaliser TOUS les ostéopathes, et ce, dans l’hypothèse où l’ensemble des syndicats d’ostéopathes non professionnels de santé en France n’atteindraient plus un seuil minimal d’adhérents. La question de la commission nationale d’agrément et de l’enseignement de l’ostéopathie est en ligne de mire.

BEAUME (Stéphane), « La représentativité de la profession d’ostéopathe en France », RDS, n° 90, 2019, p. 590-591.